Mutuelle dentaire

Les étapes essentielles pour choisir sa mutuelle dentaire.

A chaque étape de la vie on peut être confronter de réaliser des soins dentaires que ce soit de la simple carie ou du banal détartrage à des prestations pouvant faire intervenir une chirurgie dentaire. Malheureusement que se soit pour les petits ou les plus grands les remboursements de la caisse primaire d'assurance maladie concernant les soins dentaires des plus anodins aux plus complexes sont mal remboursés. Par exemple, la base de remboursement pour une consultation chez votre dentiste est de 21 euros. Or la plupart des dentistes ou des chirurgiens dentistes pratiquent des tarifs libres qui sont pour le plus souvent beaucoup plus élevés que cette base. En effet, les prix pratiqués sont au bon vouloir du praticien et ne sont pas réglementés par la sécurité sociale.

Ainsi d'un praticien à l'autre les tarifs peuvent varier du simple au triple. Si vous n'avez pas souscrit de mutuelle dentaire, l'intégralité des dépassements d'honoraires seront à votre charge. Dans ce cas de figure, si une consultation vous est facturée 47 euros, 26 euros seront à votre charge à chaque passage chez votre dentiste. Il est donc nécessaire de réfléchir à l'opportunité de souscrire à une mutuelle dentaire et voir même à une mutuelle orthodontie. Il faut ainsi évaluer vos besoins et ceux de votre foyer en matière de soins dentaires. Il est vrai que l'hygiène buccale est très importante notamment chez les enfants qui vont généralement plusieurs fois par an chez le dentiste.

Cette nécessité peut vite entraîner des frais importants qui seront évidemment multipliés selon le nombre d'enfants et cela sans compter les soins d'orthodontie. De plus en plus de jeunes doivent porter des appareils dentaires dont la pose et l'entretien engendre des frais astronomiques qui peuvent amputer considérablement votre budget. Pourtant ces soins sont importants tant pour la santé bucco dentaire de votre enfant que pour les complexes pouvant résulter d'une mauvaise dentition.

A chaque âge ses besoins en mutuelle dentaire.

En tant qu'adulte, vous pouvez aussi avoir besoin de frais d'orthodontie qui ne sont pas prise en charge par la caisse primaire d'assurance maladie. En effet, la sécurité sociale ne prend pas en charge les frais d'orthodontie pour les individus âgés de plus de 16 ans. Dans ce cas il est primordiale de souscrire à une mutuelle orthodontie pour pouvoir entamer vos soins en toute sérénité et sans faire exploser votre budget. Il est bon de savoir que le montant d'un appareillage peut vite aller jusqu'à 1500 euros pour un appareil simple jusqu'à 7500 euros environ. A savoir que la discrétion et l'esthétique ont un coût, en effet, plus l'appareillage est invisible plus son tarif est élevé.

En outre, vous pouvez à tout moment être confronté à la nécessité de vous faire poser une prothèse ou un implant dentaire. Que se soit à cause d'une carie mal soignée ou d'un accident ayant entraîné la perte d'une ou plusieurs dents, la pose d'un implant de type couronne ou pivot est très peut remboursé. La caisse primaire d'assurance maladie rembourse ce type d'intervention à hauteur de 70% du tarif conventionnel soit très peu. Par exemple pour une couronne céramo-métallique le tarif conventionnel est de 107,50 euros, la sécurité sociale ne remboursement que 70% de cette somme soit 72,25 euros. Or il est bon de savoir que le coût réelle d'une couronne céramo-metallique est d'environ 600 euros en moyenne. Il est bien évident qu'une couronne en céramique sera plus onéreuse (jusqu'à 1300 euros) mais tout de même plus esthétique qu'une couronne céramo-métallique. Les tarifs varient donc selon le chirurgien dentiste mais aussi selon la matière utilisée pour réaliser la prothèse.

Pour choisir une bonne mutuelle dentaire ou une mutuelle d'orthodontie, il faut prendre en compte plusieurs facteurs importants :
- les délais de remboursement varient d'une mutuelle à l'autre, certaines versent les frais qu'à la fin du traitement alors que d'autres échelonnent ces remboursements au grès de vos visites chez votre dentiste. Il faut savoir que certains praticiens ne vont pas attendre la fin du traitement et votre remboursement pour toucher leurs honoraires.
- Votre mutuelle prend elle en compte les dépassements d'honoraires et à quelle hauteur
- Quel est le remboursement des traitements dentaires non pris en charge par l'assurance maladie (pour rappel l'orthodontie pour les personnes âgées de plus de 16 ans et certains types d'implants...)
- Suis je remboursé au forfait ou au taux de remboursement. Il est important de bien faire la différence entre un taux et un forfait proposé par la mutuelle dentaire car le taux de remboursement se base sur les tarifs conventionnels de la sécurité sociale. Il est souvent plus avantageux de préféré une mutuelle dentaire qui vous proposera un forfait de remboursement et non un taux.
- Quel type de garantie choisir en fonction des besoins liés aux soins dentaires et aux nombres et à l'âge des individus composant le foyer (fréquence des consultations, nécessité d'une pose d'un appareillage...) Certains prestataires peuvent proposer des tarifs préférentiels selon le nombre de personnes à couvrir.

En conclusion, une mutuelle dentaire vous permettra de planifier sereinement les soins dentaires de toute votre famille mais aussi de faire face aux soins imprévus tout en respectant votre budget. Ne comptez pas sur la petite souris, comptez sur votre mutuelle dentaire ou votre mutuelle orthodontie.

Cet article vous a-t-il été utile ? Oui Non